UN DÉPART SPORTIF !

UN VENT SOUTENU ET UNE MER ESCARPÉE POUR LES 37 BATEAUX ENGAGÉS QUI ONT FRANCHI LA LIGNE DE LA 13ème  TRANSAT JACQUES VABRE AUJOURD’HUI À 13H35 (heure française)

Bien placés et incisifs avant la ligne, les deux skippers de SODEBO ULTIM’ ont pris un départ majestueux. Les trois grands trimarans de la course ont logiquement viré en tête la bouée placée devant Etretat avec dans l’ordre : Prince de Bretagne suivi de Sodebo Ultim’ puis de Gitana 17.

Dans les prochaines heures, les prévisions météorologiques annoncent des conditions sportives et favorables aux vitesses élevées sur les grands bateaux.

TJV_051117_0384.jpg

Quelques minutes avant de quitter les pontons du Havre, le duo de SODEBO ULTIM’ a largement et généreusement partagé sa joie de partir naviguer en course pour retrouver sur l’eau des adversaires expérimentés et de très haut niveau.

Comme le soulignait Thomas : « En compétition, nous sommes à fond tout le temps. Et en double, tu as vraiment le plaisir de pousser la machine plus fort ». « Si nous partions gagnants, ce serait ennuyeux ! » renchérissait avec humour Jean-Luc Nélias.

Le format de la course en double convient parfaitement aux deux hommes qui travaillent ensemble depuis 2011. Routeur indiscutable, mais avant tout coureur, Jean-Luc Nélias qui accompagne et guide Thomas dans ses records depuis la terre, ne cache pas sa joie d’être à bord de SODEBO ULTIM’. Quant à Thomas, il rappelle « qu’en solo, la part d’appréhension et d’inquiétude l’emporte souvent sur le plaisir. »

Reste à écrire le film de la course qui devrait être rapide pour les trimarans de la catégorie des Ultimes.

« Au moment de larguer les amarres, je suis comme un réalisateur, déjà dans le film » expliquait ce matin le skipper de SODEBO ULTIM’. « On commence par se libérer. Après, on amorce la phase de concentration et de coordination. Puis ce sera le prélude au face à face avec Jean-Luc Nélias ! (rires) », un face à face qui devrait durer à peine plus d’une semaine !

Présente au Havre depuis plusieurs jours, Patricia Brochard, une des trois co-présidentes de SODEBO, a suivi le départ de la course avec attention et bien sûr, émotion. « Le vent soutenu, la lumière changeante et les couleurs de l’estuaire de la Seine ont offert encore plus de magie à ce départ de course. Des images sublimes ! Les deux hommes sont déjà dans leur course et nous sommes heureux pour eux car nous connaissons leur bonheur quand ils sont en mer. Nous allons les suivre et les soutenir.»